Les différents types de contrats de travail

0
1452

Dans le Code du Travail, il existe différents types de contrats de travail que chaque employeur doit considérer avant qu’il n’embauche un salarié pour le faire travailler régulièrement. Pour l’employeur, le choix de la nature du contrat dépend donc de la durée et du volume d’heures auquel il souhaite répondre selon un temps complet ou un temps partiel. Bien entendu, le choix du type de contrat dépend entièrement de l’employeur : il est donc normal que celui-ci choisisse le type le moins contraignant pour lui.

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Le contrat de travail à durée déterminée est normalement destiné aux employés temporaires. Facteur essentiel à l’aboutissement du contrat, la durée peut varier largement selon les besoins de l’employeur, de quelques semaines à quelques années. En règle générale, l’embauche d’un salarié à contrat CDD répond à la réalisation d’une tâche temporaire ou bien précise, telle que le remplacement d’un salarié temporairement absent. Selon le Code du Travail, le nombre de contrats CDD conclus pour un même emploi ne peut excéder deux contrats.

Le contrat d’apprentissage

D’une même base que le contrat à durée indéterminée, le contrat d’apprentissage est plutôt destiné à un jeune diplômé qui souhaite suivre une formation professionnelle en alternance. Normalement, cette dernière est assurée hors de l’entreprise, notamment au sein d’un établissement universitaire ou scolaire spécialisé, dans un centre de formation des apprentis ou encore dans une grande école spécialisée. Sanctionné généralement par un diplôme professionnel, ce contrat d’apprentissage peut être souscrit par les jeunes diplômés de 16 à 25 ans, et peut entrer en vigueur sous une durée de 1 à 3 ans selon les besoins de l’employeur et de l’apprenant. À noter que le contrat d’apprentissage a les mêmes conditions de base que le contrat de professionnalisation. Successeur du contrat de qualification, ce dernier est un type d’emploi CDD ou CDI qui permet aux jeunes ou demandeurs d’emploi de suivre une formation en alternance.

Le contrat à durée indéterminée (CDI)

Probablement le plus utilisé dans le monde des entreprises, le contrat à durée indéterminée constitue la pierre angulaire du fonctionnement d’un organisme donné. Sans limites de durée, il permet de protéger le salarié : celui-ci a tout à fait le droit de démissionner en considérant une obligation de préavis, tandis que l’employeur n’a pas la possibilité de rompre le contrat sauf pour un motif réel et inévitable. Dans tous les cas, le licenciement d’un employé en CDI implique le versement d’une compensation financière.