L’artisanat : un métier des secteurs porteurs

0
777

L’artisanat est un métier très promoteur, riche en idées de business et il est temps maintenant de se lancer dans les métiers de l’artisanat. Se focaliser sur ces catégories de métiers manuels peut s’avérer très bénéfique, pour chacun et aussi pour le pays. En effet, l’artisanat propose de nombreux métiers, à savoir l’éco-construction, l’alimentation, la maçonnerie, la petite industrie, les métiers d’art, la boucherie, les services d’aide à la personne, la bijouterie, la mécanique et bien d’autres encore. Ces métiers offrent l’occasion de se lancer dans une vraie carrière professionnelle.

Il faut savoir que l’artisanat tient une place importante en matière de recrutement en France. Il est même en première position en occupant les 30% des secteurs d’exportation. La majeure partie de tous les artisans se distinguent par leur expertise et leur savoir-faire unique en présentant des prestations performantes et sur mesure, dignes des marchés de grande envergure. Ainsi, les entreprises artisanales sont reconnues par leur dimension et la qualité de leur activité.

Toutefois, les secteurs de l’artisanat peinent à embaucher et rencontrent parfois des difficultés pour retrouver des techniciens performants et expérimentés dans ce domaine. Ceci est dû au fait de la politique scolaire en France, qui a trop délaissé et dévalorisé les métiers manuels. Il n’y a pas assez de formations ni de débouchés alors que c’est une réelle opportunité de se lancer dans le monde professionnel très tôt pour acquérir l’expérience nécessaire une fois la maturité atteinte. Les industries artisanales s’annoncent comme un bon canal pour un plan de carrière avec plus de 510 types d’activités.

Les métiers d’artisan à valeur sûre

L’artisanat comprend des secteurs générateurs d’emplois, et est présent dans différents domaines comme le bâtiment, les services, l’alimentation et la production. Il tient une place privilégiée dans l’économie de la France. La première entreprise française est l’artisanat, qui a même dépassé le cap des millions d’entreprises avec 100 000 embauches tous les ans.

Presque la moitié des entreprises artisanales en France sont dans le secteur du bâtiment : architecte, peintre, vitrier, plombier, électricien, maçon, couvreur… Celles-ci offrent de réelles occasions de s’insérer dans la vie active et des carrières très prometteuses en faveur de l’environnement et du développement durable. Les activités liées à l’écotechnologie, l’énergétique, les traitements des déchets sont également favorables pour un meilleur avenir. Il y a aussi les métiers de services qui sont certainement porteurs de grands débouchés comme la coiffure, l’esthéticienne, la cordonnerie. Ce sont des métiers sûrs, épanouissants et aussi satisfaisants. Par ailleurs, les activités de l’alimentation souffrent des problèmes de recrutement, étant donné qu’elles nécessitent la passion et un grand talent. Citons entre autres les cuisiniers, les pâtissiers, les bouchers, les charcutiers… Malgré tout, certains secteurs ont su remonter la pente grâce à la médiatisation, comme celui de l’alimentation, en particulier la cuisine qui a eu un petit coup de pub grâce aux différents concours télévisés. Sans oublier les domaines plus modernes comme la production. Même s’ils sont très délaissés, ils forment les piliers du développement et les emblèmes du pays, à savoir l’aéronautique…

De nouvelles marketplaces

Internet a apporté de nouvelles opportunités aux artisans. En effet, de nouvelle plateforme regroupant des entreprises mais également des indépendants voient régulièrement le jour. La boîte à moustaches est par exemple un réseau qui regroupe des artisans de confiance et compétent dans 4 corps de métier actuellement. Le groupe possède des sites d’acquisition spécialisés dans chaque ville :

Reprise des entreprises artisanales

Pour ceux qui souhaitent entreprendre, la reprise des entreprises artisanales peut présenter une grande opportunité. Ce concept offre la possibilité de se lancer dans une activité ou un marché déjà existant. Le repreneur a l’occasion de bénéficier du savoir-faire et des expériences du cédant. La réussite est plus sûre (95% à 100%) par rapport à celle d’une entreprise nouvellement créée, où le taux de réussite est de 60%. Chaque année, pas moins de 5000 entreprises artisanales sont reprises. Les profils des repreneurs sont très diversifiés, dont ceux qui veulent échapper au chômage ou qui veulent s’engager dans leur propre business.

Soutien aux artisans

Pour démarrer une activité artisanale, la Siagi soutient tout projet de ce secteur. Sa garantie couvre les crédits bancaires des entreprises de ce genre via le dossier « pré-validé » et elle favorise la facilité de toute procédure auprès de la banque. Les chambres de métiers et de l’artisanat apportent les soutiens nécessaires pour développer le projet, encadrent durant toutes les phases, de l’élaboration du projet à la réussite, qu’il s’agisse d’une création ou d’une reprise.

Travailler dans l’artisanat requiert de tout faire avec passion et être à la recherche de l’innovation. A ce titre, les nouvelles technologies apportent une aide indispensable et la polyvalence sera aussi la bienvenue pour ne pas se lasser sur une spécificité.