Prise de parole en public : les clés pour réussir.

0
1060

Loin d’être un don inné, la prise de parole en public s’apprend et se travaille. Nous vous livrons quelques astuces pour progresser rapidement.

La prise de parole en public pour les nuls

 

Qui n’a jamais eu les mains moites et la gorge sèche au moment de se présenter devant son auditoire ? Cela commence dès l’école primaire, lorsqu’il s’agit de réciter une poésie. Et plusieurs années après, cela peut devenir un handicap aux plus hauts postes à responsabilités.

Les récits de mauvaises expériences sont nombreux mais les difficultés à parler en public ne sont pas irréversibles.

Car la prise de parole en public est un exercice nécessaire dans la plupart des activités professionnelles. C’est un art et cela se travaille. Les plus grands orateurs n’ont-ils pas leurs conseillers en communication ?

Nous aussi, salariés lambda, aurions bien besoin d’un coaching individualisé tel que le propose Morgan Philips pour prendre confiance en nous.

Mais avant cela, voyons, dans leur ordre d’importance, les points clés de la prise de parole en public.

La clé de la prise de parole en public : donner vie à son discours

Malgré ce que l’on pourrait penser, la majeure partie du travail se trouve là.

  • Le langage corporel et la gestuelle donnent du poids à votre discours. Le regard et le sourire permettent de capter l’attention de son auditoire. Ne fuyez pas les regards, fixez les visages bienveillants en plusieurs endroits de la salle pour montrer que vous vous adressez à tout le monde.
  • Les supports visuels sont une aide précieuse pour appuyer le message délivré à l’oral. Vous n’êtes pas seul avec vos notes mais pouvez compter sur un outil dont la capacité à attirer l’attention a fait ses preuves.
  • Les exemples, les anecdotes et même les blagues permettent d’interpeler et de maintenir l’attention du public. Ils illustrent de façon plus concrète votre propos et c’est souvent ce dont le public se souvient quelques temps plus tard.

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement

Votre discours aura beau être parfaitement ficelé, s’il est délivré de façon peu claire, il sera inefficace. Prêtez attention à ces quelques éléments :

  • Le débit : laissez le temps à votre auditoire d’assimiler l’idée que vous venez d’argumenter. N’hésitez pas à parler lentement et à faire des pauses. Vous trouvez les silences angoissants ; au contraire, ils sont bénéfiques.
  • Le ton : soyez enjoué, passionné, mesuré, nuancé en fonction de ce que vous êtes en train de dire. Toutes les idées ne peuvent être énoncées sur le même ton. Et si celui-ci est monocorde, il est peu probable que vous atteigniez votre objectif (qui n’est certainement pas de bercer votre auditoire).
  • La simplicité : employez des mots simples et faites des phrases courtes qui ne contiennent qu’une seule idée. Cela vous permettra non seulement de garder le fil de ce que vous êtes en train de dire mais également de garder le contact avec le public.

Soigner le contenu du message

Aussi surprenant soit-il, le message en lui-même arrive en dernier dans l’ordre d’importance. Attention cependant à ne pas le négliger, il s’agit tout de même de l’essence de votre intervention. Si vos auditeurs ont assisté à un beau spectacle de prise de parole en public mais qu’ils ne tirent aucun enseignement de votre intervention, vous n’aurez fait qu’un écran de fumée.

  • Identifiez votre cible et ses attentes vis-à-vis de votre intervention.
  • Soignez l’introduction, elle vous permettra dès les premières secondes d’accrocher votre auditoire.
  • Annoncez votre plan afin de faciliter la compréhension de votre raisonnement.
  • Déterminez le message principal que vous souhaitez transmettre, votre objectif.
  • Favorisez l’interaction en laissant la place aux questions/réponses.

Et si vous êtes encore peu sûr de vous et de vos techniques de prise de parole en public, empruntez à Steve Jobs ses secrets de présentation.