De nouvelles méthodes de management

0
1794

On observe depuis quelques années l’apparition en France de nouvelles techniques de management. Celles-ci permettent de revoir le mode de fonctionnement au sein de l’entreprise, et font couramment l’objet de différents essais à l’intérieur de grands groupes en quête d’innovation. Tour d’horizon détaillé de quelques-uns de ces nouvelles façons de diriger des équipes, afin de favoriser à la fois la productivité de l’entreprise et les conditions de travail.

Le management digital

Pour les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité, la question de la digitalisation est l’une des plus importantes à se poser à l’heure actuelle. La fonction RH n’échappe pas à ce phénomène et les managers ont donc tout intérêt à se servir des outils numériques pour parfaire leur gestion du travail au quotidien. On parle alors de manager digital pour un professionnel en mesure d’utiliser de manière efficace les nouvelles technologies. Une société pourra employer une messagerie instantanée en interne, mettre en place un réseau social d’entreprise ou encore tirer parti de Twitter pour délivrer des informations à ses clients. De manière générale, un manager digital se veut un facilitateur, qui simplifie le travail de ses équipes en ayant recours aux outils numériques.

Le management horizontal

Dans la plupart des sociétés, l’organisation est régie par une chaîne de management verticale où la hiérarchie est strictement appliquée. Cependant, de nombreuses études et des essais concluants ont prouvé ces dernières années qu’une forme de management horizontale permet également d’obtenir de très bons résultats. La communication est ici la clé : le manager reste en place pour superviser le travail des équipes, mais il se montre plus souple dans sa façon de procéder et laisse une large autonomie aux différents collaborateurs. Le principe est d’encourager les échanges entre salariés afin d’identifier les problèmes et de proposer de concert des solutions pertinentes pour les résoudre. Outre son efficacité, cette méthode permet de compter sur des équipes plus motivées et impliquées dans leur travail.

L’entreprise libérée

Particulièrement à la mode depuis quelque temps, le concept de libération d’entreprise, hérité des Etats-Unis, a été vulgarisé avec succès par Isaac Getz et Brian M. Carney. Les managers sont ici remplacés par un fonctionnement collectif et démocratique, où la prise de décision incombe directement aux salariés. On voit alors se former dans l’entreprise plusieurs noyaux de management à l’intérieur de chaque équipe, afin de mener à bien de manière autonome les différentes tâches fixées. Les initiatives personnelles sont fortement encouragées avec ce mode de fonctionnement, qui responsabilise les salariés pour les faire pleinement participer à la vie de l’entreprise. Il s’agit donc d’un processus collectif basé sur la confiance des dirigeants envers leurs salariés, qui dans bien des cas a permis d’augmenter de manière significative les performances de l’entreprise.